Rendez-vous cascade, 1re édition de la foire agro-artisanale à Belle-Anse

Sous les auspices de l’Union européenne, le ministère de l’Environnement via l’Agence nationale des aires protégées (ANAP), et le Consortium HELVETAS-BUCUSEH-AHAAMES, a eu les 13, 14 et 15 juillet 2015 la première édition de la foire agro-artisanale à Pichon, 6e section communale de Belle-Anse. Cette activité baptisée « Rendez-vous cascade » a réuni plusieurs centaines de participants venus de partout.
C’est par une ambiance culturelle, sous les coups de tambours du Rara Bèl Mwayen que les activités ont débuté devant un public composé de pèlerins, de touristes locaux, d’artisans et d'agriculteurs, des groupes musicaux, des comédiens locaux, entre autres. « Pwoteje Kaskad Pichon se pwoteje lavi ak atire touris » a été le thème retenu. Financée à hauteur de 1,5 million d’euros par l’Union européenne dans le cadre du projet protection de la biodiversité et financement durable des aires protégées (AGAP), cette foire se veut un soutien aux initiatives locales qui cherchent à améliorer de manière durable la gestion des aires protégées de la commune de BelleAnse
et de la forêt des pins, deux des réserves écologiques les plus importantes du territoire. L’agronome Volmy Mérise, coordonnateur du projet, a fait savoir que cette manifestation vise à promouvoir l’écotourisme dans la communauté de BelleAnse, mais aussi à pousser la population à réfléchir sur la dégradation environnementale de la zone afin qu’elle prenne conscience. L’initiative a été prise par rapport à un constat fait au niveau de la cascade Pichon, l’un des sites touristiques reconnus
internationalement qui, aujourd’hui, tend à disparaître par rapport à son débit qui diminue considérablement, atil indiqué Cette foire a été l’une des meilleures occasions pour les organisateurs
de sensibiliser la population à des thèmes liés à la préservation des ressources naturelles de la région, tout en contribuant à renforcer la capacité des artisans locaux et en favorisant le développement du tourisme écologique à Pichon.
Plusieurs artisans et agriculteurs ont eu l’opportunité d’exposer leurs produits, tandis que les musiciens, ainsi que les comédiens locaux en ont profité pour faire valoir leurs talents artistiques.
« La qualité environnementale et la préservation des ressources naturelles représentent un des piliers du développement durable. A cette fin, il faut limiter l’impact environnemental des actions humaines pour maintenir l’équilibre écologique tout en offrant des sources de revenus
alternatives aux personnes », a déclaré l’ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne en Haïti, M. Javier Nino Pérez, à l’occasion de ce lancement. Il a également précisé que la protection de l’environnement demeure un enjeu transversal dans la mise en oeuvre
de toutes les politiques de développement. La cascade Pichon, une fierté locale, est constituée d’une dizaine de chutes les unes plus impressionnantes que les autres et représente une opportunité immense pour motiver et inspirer les populations à prendre en charge la gestion locale de l’environnement. Cette activité dénommée « Rendez-vous Cascade » est le premier passage à l’action de la communauté de Pichon. Seth Pierre, chargé de programme Environnement d’ HELVETAS Swiss intercoopération a, pour sa part, fait savoir que la meilleure façon d’assurer une prise en charge locale de l’environnement en Haïti est d’amener les communautés à identifier et valoriser les sites écologiques, historiques et culturels de leur territoire. Le projet AGAP devrait bénéficier à environ 60 000 familles des sections communales de BelleAnse,
dont la 6e, Pichon, la 7e, Mapou, et une section de la commune de Grand Gosier,
toutes considérées comme des écosystèmes secs. Il devra également aboutir à la création d’un cadre réglementaire et institutionnel nouveau, validé par l’Agence nationale des aires protégées et les autorités locales pour renforcer la protection des espaces confrontés depuis quelque temps à des
problèmes de surexploitation des ressources naturelles et d’atteinte à la biodiversité locale.

captcha

Kommentare